Les Diplômes de l'Education Nationale

Filieres et metiers


filiere-metier-1213695513.jpeg  
 
Filières & Métiers
Les Formations aux métiers du verre

Les formations aux métiers du verre se décomposent en deux grandes filières :

  • Les métiers techniques du verre dans le bâtiment
  • Les métiers artistiques
Les métiers techniques du verre dans le bâtiment

Certificat d'Aptitude Professionnelle de Constructeur d'ouvrages du Bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse.

Ministère(s) de tutelle : Ministères chargés de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Sur 2 ans. Niveau terminal d’études : CAP/BEP ou équivalent

Cette formation donne aux jeunes une bonne connaissance des produits, des fonctions et apllications du verre. Son travail consistera donc essentiellement à réaliser des coupes de verre, de métaux et de matériaux de synthèse, à assembler des produits verriers avec différentes structures, à poser et a fixer l'ouvrage. 

Descriptif :
Spécialiste de la fabrication et de la pose de fenêtre, vitrines de magasins, vérandas, le titulaire de ce diplôme travaille en atelier et sur chantier. En atelier, il intervient dans la découpe, l’usinage, le façonnage et l’assemblage de matériaux (aluminium, verre, matériaux de synthèse…). Sur un chantier, il exerce des fonctions de manutention, d’installation ou de réparation. Il peut également réaliser des aménagements intérieurs : miroirs, pare-douches pour salles de bains…

Poursuite d’études
Après ce Cap les élèves peuvent se spécialiser en préparant une MC soudage ou un bac pro ouvrages du bâtiment ou encore un BP construction d’ouvrages du bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse.

Exemples de formations possibles :
- Bac pro ouvrages du bâtiment : aluminium, verre et matériaux de synthèse
- Bac pro ouvrages du bâtiment : métallerie
- BP construction d’ouvrages du bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse
- BP métiers de la piscine
- MC soudage

Exemples de débouchés
: menuisier, techniverrier….
 

Ministère(s) de tutelle : Ministères chargés de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Durée totale de la formation : 3 ans Niveau terminal d'études : Bac ou équivalent

A la rentrée 2009, les élèves issus d'une classe de 3e peuvent préparer ce bac pro en 3 ans. Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur peuvent également le préparer en 2 ans sous certaines conditions.

Le Baccalauréat Professionnel conduit à l'élaboration de dossiers techniques et à la gestion de production. Les connaissances portent sur les prix et contrôle des coûts, ainsi que sur la mise en oeuvre d'ouvrages complexes en trois dimensions et la production d'ouvrages complexes.

Principale(s) formation(s) :
- CAP constructeur d’ouvrages du bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse
- CAP réalisation en chaudronnerie industrielle
- CAP serrurier métallier

Descriptif :
Le titulaire de ce bac pro intervient en atelier et sur chantier pour fabriquer et mettre en oeuvre différents ensembles constituant des parties de l'enveloppe d'un bâtiment (fenêtres, portes, parties de façade ou de toiture...), des petits corps de bâtiment (vérandas, verrières, oriels...), des ouvrages de distribution et de protection (cloisons, clôtures, garde-corps...) ou de décoration et d'aménagement (cloisons, habillages en miroirs, salles de bains...). Ces interventions concernent des travaux neufs, de réhabilitation ou d'entretien.

Son activité consiste à préparer le processus de réalisation d'un ouvrage à partir d'un dossier architectural et des concepts, normes et contraintes de l'entreprise ; réaliser les ouvrages selon les techniques et procédés courants de fabrication ; organiser, animer et gérer le suivi de la réalisation dans le cadre d'une petite équipe d'ouvriers et de compagnons.
Il peut exercer dans une entreprise spécialisée dans l'enveloppe du bâtiment, les façades, la menuiserie aluminium et PVC, la miroiterie.

Poursuite d'études
Le bac pro a pour premier objectif l'insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l'examen, une poursuite d'études est envisageable en BTS du bâtiment.

Exemple(s) de formations possibles :
- BP construction d’ouvrages du bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse
- BP plâtrerie et plaque
- BTS enveloppe du bâtiment : façades étanchéité

Exemple(s) de métiers accessibles :
- Menuisier, technicien de fabrication de mobilier et de menuiserie, techniverrier
 

Ministère(s) de tutelle : Ministères chargés de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche Durée totale de la formation : 2 ans
Niveau terminal d'études : Bac ou équivalent

Le Brevet Professionnel permet d'approfondir les connaissances visant à réaliser des ouvrages complexes en trois dimensions. La pose et la maintenance de portes automatiques sont abordées ainsi que les systèmes avec gâches électriques. Ce métier nécessite une bonne connaissances des produits et fonctions du verre.

Descriptif
Ouvrier qualifié, le titulaire du diplôme intervient dans les domaines de la construction, de la réhabilitation et de l'aménagement de locaux et d'habitations, à la fois en atelier et sur chantier.

En atelier, il prend en charge la préparation de la fabrication. Il étudie la faisabilité de la réalisation, assure la gestion des stocks, choisit les procédés à mettre en oeuvre. Puis il organise les postes de travail en vue de la production, du conditionnement et du chargement. Lors de la fabrication, il effectue les opérations de traçage, d'usinage et d'assemblage des parties d'ouvrage.
Sur le chantier, il remplace, adapte ou pose des vitrines de magasin, des vérandas, des miroirs, des équipements de salle de bains...

Quel que soit son lieu d'intervention, il doit établir des comptes rendus, organiser l'évacuation des déchets et informer le client sur le fonctionnement de l'ouvrage.

Débouchés
Exemple(s) de métiers accessibles : menuisier, techniverrier…
 

 

Le Brevet de Technicien Supérieur a pour but de former l'étudiant à des notions de droit, d'économie, de commerce ainsi qu'aux sciences du bâtiment. Cette formation conduit à de nombreuses perspectives de métier : conducteur de chantier, concepteur de bureau d'études, métreur et technico-commercial.

Ministère(s) de tutelle : Ministères chargés de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche Durée totale de la formation : 2 ans Niveau terminal d'études : Bac + 2

Accès à la formation
Principale(s) formation(s) :
- Bac général S série scientifique profil sciences de l’ingénieur
- Bac pro ouvrage du bâtiment : aluminium, verre et matériaux de synthèse
- Bac pro ouvrages du bâtiment : métallerie
- Bac pro technicien d’études du bâtiment option A : études et économie
- bac pro technicien d’études du bâtiment option B : assistant en architecture
- Bac pro technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre
- bac pro STI sciences et technologies industrielles spécialité génie civil
- Bac pro STI sciences et technologies industrielles spécialité génie mécanique option structures métalliques
 

Descriptif
Le titulaire de ce BTS peut être employé dans une entreprise de construction ou de rénovation, en bureau d'études ou d'ingénierie, dans un cabinet d'assurances... mais aussi chez un fabricant ou un marchand de matériaux, d'équipements et de matériels.
Il est chargé de l'étude et de la réalisation des finitions extérieures du bâtiment, du revêtement des façades et des toitures. Il sait détecter les contraintes de l'environnement lors de l'utilisation du bâtiment sur le plan thermique, acoustique et de l'éclairage. Il élabore des études techniques, organise et contrôle les travaux. Il établit les coûts prévisionnels et les devis en suivant la trésorerie du chantier.

Il peut exercer des fonctions commerciales. Il développe alors son réseau, conseille le client, intervient dans la gestion comptable et financière. Il peut prendre en charge un ou plusieurs secteurs, selon l'organisation de l'entreprise qui l'emploie et la complexité des chantiers qu'il suit.

Poursuite d'études
Le BTS est conçu pour permettre une insertion directe dans la vie active. Cependant une poursuite d'études est envisageable vers une licence professionnelle ou une école d'ingénieur du domaine. Pour les écoles d'ingénieur, on peut citer : CNAM, CUST, ENI, CESI.

Exemple(s) de formations possibles :
- Diplôme d’ingénieur de l’école nationale d’ingénieurs de St-Etienne spécialité génie civil
- Diplôme d’ingénieur de l’université Montpellier Ii du CNAM et du CESI spécialité bâtiment et travaux publics
  en partenariat avec l’ITC BTP
- Diplôme d’ingénieur du centre d’études supérieures industrielles spécialité bâtiment et travaux publics en
  partenariat avec l’ITII Ile de France
- Diplôme d’ingénieur du centre universitaire des sciences et techniques de l’université Clermont Ferrand II
  spécialité génie civil
- Licence pro droit et science politique bâtiment et construction spécialité droit et techniques du montage
  d’opérations de construction
- Licence pro sciences et ingénierie bâtiment et construction spécialité management et ingénierie des
   entreprises et façades.

Exemple(s) de métiers accessibles : couvreur, échanchéiste, façadier
 

  • Une Licence Professionnelle est à l'étude pour bénéficier d'un niveau II, et donc un très haut niveau de formation dédié spécifiquement à la profession.

Retrouvez le résumé des filières sous forme de schémas

Les métiers artistiques

 

  • Le CAP Arts et Techniques du Verre, de niveau V avec 5 options sur deux ans:
    Décoration sur verre, vitrail, gravure, verre au chalumeau, verre à la main

    Ministère(s) de tutelle : ministères chargés de l'education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Niveau terminal d'études : CAP/ BEP ou équivalent.

    Le titulaire de ce CAP est un professionnel de la fabrication et de la transformation du verre et du cristal. Au cours de sa formation, il a étudié l'histoire de l'art du verre et du vitrail, l'expression plastique, les matériaux, les matériels et les procédés de mise en oeuvre, les règles d'hygiène et de sécurité ; il a également bénéficié d'enseignements généraux.
    Les méthodes de travail et les résultats recherchés diffèrent selon que le verrier travaille à chaud ou à froid. On distingue 5 procédés, qui correspondent aux 5 options du CAP;

    Le décorateur sur verre réalise la décoration et la taille des bords d'une pièce. Il peut modifier une forme par bombage ou thermoformage à chaud, graver ou déplier une surface, décorer une pièce par transfert de peinture, dorure, email à la main, par projection, par impression réalisée mécaniquement ou par apport de réactifs chimiques. Il procède à l'assemblage des pièces par collage.
    Ce profesionnel peut travailler dans un atelier artisanal ou dans une PME;

    Poursuite d'études :
    le CAP est conçu pour une entrée directe dans la vie active. Il est cependant intéressant d'envisager de continuer ses études en BMA Arts et techniques du verre.

     

  • Le BMA Arts et techniques du verre (Brevet des Métiers d'Art) de niveau IV sur deux ans

    Ministère(s) de tutelle : Ministères chargés de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Niveau terminal d’études : bac ou équivalent.

    Accès à la formation :
    - CAP arts et techniques du verre option décorateur sur verre
    - CAP arts et techniques du verre option tailleur graveur
    - CAP arts et techniques du verre option verrier à la main
    - CAP arts et techniques du verre option verrier au chalumeau
    - CAP arts et techniques du verre option vitrailliste
    - CAP fabrication industrielle des céramiques
    - CAP métiers de la gravure option A gravure d’ornementation
    - CAP métiers de la gravure option B gravure d’impression
    - CAP métiers de la gravure option C gravure en modelé
    - CAP métiers de la gravure option D marquage poinçonnage
    - CAP modèles et moules céramiques
    - CAP sérigraphie industrielle
    - CAP signalétique, enseigne et décor
    - CAP tournage en céramique

    Descriptif : ce BMA forme des professionnels qualifiés qui maîtrisent les connaissances et les savoir-faire artistiques et techniques traditionnels du travail du verre à chaud (travail à la main ou au chalumeau) ou à froid (taille et gravure, décor, vitrail). Leur travail se situe entre la conception et la réalisation : ils réalisent eux-mêmes et font réaliser des travaux complexes en verre.

    Le titulaire du BMA sait analyser les différents éléments du cahier des charges, collecter les informations nécessaires à la réalisation de l’ouvrage, préparer les machines et les outils et prévoir l’approvisionnement des matières d’œuvre. Il sait aussi évaluer les coûts de production, assurer le suivi de fabrication, contrôler la qualité des travaux et définir les délais de réalisation.

    Ce professionnel réalise des produits et objets pour des secteurs aussi variés que les arts de la table, la décoration d’intérieur (luminaires par exemple), la décoration architecturale, l’électroménager, l’industrie, la restauration de patrimoine. Il peut exercer en tant que verrier à la main, verrier au chalumeau, vitrailliste, tailleur ou décorateur.

    La formation porte sur la connaissance des matières d’œuvres (matériaux, installations, matériels, outillages…) et des processus de réalisation propres à chaque technique (soufflage, formage, moulage, coloration, soudage, gravure…) le contrôle qualité, l’hygiène et la sécurité, les arts appliqués (histoire de l’art du verre et expression plastique) ; elle comprend également des enseignements généraux en français, langue vivante, mathématiques, physique, chimie et gestion.

    Exemples de débouchés
    : souffleur de verre, technicien des industries du verre, vitrailliste…


     
  • DMA (Diplômes des Métiers d'Art décor architectural, option arts du verre et du cristal), de niveau III


Ces diplômes peuvent être préparés dans les lycées ou Centre de Formation d'Apprentis (CFA), (voir rubrique contact CFA & lycées)

Référentiel d’emploi ou éléments de compétences requis :
Le titulaire du diplôme des métiers d’art décor architectural, options arts du verre et du cristal, est un agent de maîtrise dont la fonction exige des connaissances artistiques, techniques et générales étendues. Spécialiste de la création dans le domaine du verre et du cristal, ses activités consistent à conduire et / ou participer à l’élaboration de projets, préparer et accompagner les processus de réalisation, réaliser ou participer à la réalisation de tout ou partie des projets, communiquer et conseiller à toutes les étapes de la réalisation, assurer la gestion économique des ressources et des réalisations.

A ce titre, il exerce seul ou en équipe pluridisciplinaire des fonctions : de création artistique et conduite de projet : il analyse et exploite des idées thématiques, des tendances artistiques et stylistes, il interprète et met en œuvre une recherche en partant d’indications et / ou de consignes, il définit et réaliser tous les actes du projet, établit le cahier des charges avec ses variantes, de préparation de la mise en œuvre : il évalue et propose des méthodes ; il sélectionne les moyens humains et techniques et les procédés de mise en œuvre ; il veille à l’approvisionnement et au bon fonctionnement des postes ; de réalisation et de suivi de la fabrication ; il fabrique ou participe à la fabrication des éléments ; il assemble ou supervise l’assemblage des éléments fabriqués ; il contrôle la conformité et apprécie la qualité artistique de la réalisation, de communication, conseil et expertise ;

Il s’informe et informe l’ensemble des intervenants à toutes les étapes du projet ; il promeut et anime ; il conseille et fait valoir l’expertise artistique et technique, de gestion des ressources humaines et techniques : il organise et gère ; il recherche et propose de nouveaux outils de production adaptés ou innovants ; il veille au respect des règles d’hygiène, de sécurité et de protection de l’environnement ; de gestion économique des projets : il applique les outils de gestion à l’évaluation des produits et aux coûts de production ; il applique les outils d’analyse à la gestion des flux et des stocks (machines, matériels et matières premières).

Secteurs d’activité ou types d’emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme, ce titre ou ce certificat.
Types de structures professionnelles : grands groupes, TPE, atelier indépendant, secteurs d’activité : architecture et bâtiment, ameublement et décoration, agencement, luminaire, flaconnage, arts de la table, équipement ménager, accessoires de mode, bijouterie, signalisation et signalétique. Emplois concernés : agent de maîtrise spécialisé, responsable d’études artistiques, artisan créateur indépendant. Dans le cadre de son parcours professionnel, le titulaire du DMA décor architectural option arts du verre et du cristal, sera amené à exercer des responsabilités d’encadrement et de direction de projet. Les compétences acquises, pourront le cas échéant lui permettre d’accéder à des fonctions et responsabilités de niveau supérieur. Dans le cadre d’une poursuite d’études, il pourra s’orienter vers la préparation au niveau II, d’un diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA) ou de formations universitaires.

   
 

Retrouvez le résumé des filières sous forme de schémas

L'alternance

Les diplômes (CAP, BEP, BP) peuvent être obtenus par des formations en alternance. La formation ena lternance est un excellent moyen pour le jeune qui souhaite entrer dans la vie active sans faire des études longues tout en apprenant un métier.

Le jeune qui se forme en contrat d'apprentissage apprend dès son entrée en formation un véritable métier qu'il pratique chez un professionnel.

Il devient salarié et partage son temps entre la formation et la travail en entreprise. Il apprend au centre et met en application les connaissances théoriques sur le terrain directement.

Il peut ainsi apprendre un futur métier aussi bien sur un mode technique qu'un mode pratique. En plus, il acquiert une bonne connaissance du monde de l'entreprise.

De plus, en tant que salarié en contrat d'apprentissage, il perçoit une rémunération en fonction de son âge et de son année d'études et bénéficie en tant que tel de tous les avantages de l'entreprise qui l'embauche : congés payés? tickets restaurants...

Enfin, au terme de sa formation, il est souvent embauché par l'entreprise qui l'a pris comme apprenti, soit recommandé auprès d'une entreprise.

Dans les métiers de la miroiterie, 100% des jeunes en contrat d'apprentissage on tun emploi.

En effet, les entreprise de miroiterie manquent de personnel et cherchent à embaucher.

Vous pouvez entrer en contrat d'apprentissage si vous avez 16 ans dans l'année, ou à 15 ans si vous sortez d'une classe de troisième, et ce jusqu'à 25 ans.

Le centre de formation alternée s'occupe de vous trouver une entreprise car il connaît de nombreuses entreprises qui souhaitent embaucher des jeunes en apprentissage.

 

  16-17 ans 18-20 ans 21 ans et plus
1ère année 25% SMIC 41% du SMIC 53% du SMIC
2ème année 37% du SMIC 49% du SMIC 61% du SMIC
3ème année 53% du SMIC 65% du SMIC 78% du SMIC


Les rémunérations dans les métiers de la miroiterie et du travail du verre, sont variables suivant la responsabilité hiérarchique, l'expérience et l'ancienneté. Ces rémunérations sont mentionnées à titre indicatif seulement, sans engagement de la FFPV, et peuvent varier suivant les régions.

 

  Brut par mois Brut par an
Débutants SMIC à 1.200 € jusqu´à 14.400 €
3 à 5 ans d´expérience 1.200 à 1.450 € jusqu´à 17.400 €
10 ans d´expérience 1.700 à 1.850 € jusqu´à 22.200 €

 

Le calendrier

di lu ma me je ve sa
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Les brèves

Région Ile de France

L'AG de la chambre régionale Ile de France s'est tenue en février dernier....
» lire la suite

La FFPV à l'honneur au salon entrepriz 93

Le 25 avril, la FFPV représentait les professionnels du verre au salon entrepriz 93....
» lire la suite

Réunion préparatoire pour la région Aquitaine Midi-Pyrénées

Partrice Depretz, président de l’actuelle région Sud Ouest, réunissait ses adhérents vendredi 4...
» lire la suite

Région Lorraine Champagne

Les adhérents de la région Lorraine Champagne ont été accueilis par CGI Pyr...
» lire la suite
 
 

Fédération Française des Professionnels du Verre - 10 rue du Débarcadère - 75852 Paris cedex 17 - Tél. 01 40 55 13 55 Fax. 01 40 55 13 56